ZAZ – Qué vendrá (Clip officiel)
Le nouvel album "Isa" est disponible : https://zaz.lnk.to/isaAY
Édition collector numérotée 2CD avec une reproduction en tirage limité : https://zaz.lnk.to/isad2cAY

Qué vendrá , extrait de l'album « EFFET MIROIR » maintenant disponible : https://zaz.lnk.to/EffetMiroiraY
-
Après 4 millions d’albums vendus, plus de 500 dates de concerts dans le monde entier devant plus d’1 million de spectateurs, ZAZ est de retour dans un album de chansons originales !
After 4 Million records sold in the world, over 500 dates internationally for +1 Million persons, ZAZ is back with a new studio album of original songs !

Boite de production / Production : Europicture
Réalisateurs / Directors : Hobo & Mojo
___________________

En tournée mondiale dès février 2019 ! Retrouvez toutes les dates sur le site officiel : www.zazofficial.com
On international tour from February 2019! All the dates on www.zazofficial.com
___________________

Retrouvez ZAZ sur ses réseaux sociaux :
- facebook : https://www.facebook.com/zazofficial/
- twitter : https://twitter.com/zaz_official
- instagram : https://www.instagram.com/zaz_off/?hl=fr
Et sur le site web officiel : https://zazofficial.com/

Paroles :

Qu'importe là où je vais
Tant que j’ai l’audace
De tenir la main de l’autre
Pour aimer le temps qui passe

Dans tout ce que je fais
La rage et l’amour s’embrassent
Qu’elle soit mienne ou qu’elle soit votre
La vie nous dépasse

Qué vendrá qué vendrá
Yo escribo mi camino
Sin pensar sin pensar
Dónde acabará

Dans mes joies, dans mes peines, dans mes choix, dans mes larmes
Je laisse aller mes sentiments
Au mieux on écrit son chemin comme on se soigne
Pour aimer indifféremment

Sur les sables mouvants d’un passé qui s’effondre
Je me raccroche à ceux que j’aime
Prenant soin de chaque seconde
Les heures prendront soin d’elles-mêmes

Qué vendrá qué vendrá
Yo escribo mi camino
Sin pensar sin pensar
Dónde acabará

Qué vendrá qué vendrá
Yo escribo mi camino
Si me pierdo es que ya me he encontrado
Y sé que debo continuar

Puisque nous sommes ici sans savoir
Ce qui nous attend un peu plus tard
Laisser parler mon instinct me guérit

Puisque tout cela est bien trop court
J’aimerai jusqu’à mon dernier jour
Jusqu’à mon dernier souffle de vie

Qué vendrá qué vendrá
Jusqu’où j’irai j’en sais rien
Sin pensar sin pensar
Sans penser à demain

Qué vendrá qué vendrá
Yo escribo mi camino
Si me pierdo es que ya me he encontrado
Y sé que debo continuar

Qué vendrá qué vendrá
Yo escribo mi camino
Si me pierdo es que ya me he encontrado
Y sé que debo continuar

Si me pierdo es que ya me he encontrado
Y sé que debo continuar
Prev 1 of 2 Next
Prev 1 of 2 Next

Isabelle Geffroy, dite Zaz, est née le 1er mai 1980 à Tours, est une chanteuse française mêlant les styles variété française, folk et soul.

Elle devient une vedette en 2010 avec la chanson Je veux, tirée de son premier album, Zaz, et connaît dès lors un succès international. Elle a publié quatre albums studio : Zaz, Recto verso, Paris et Effet miroir.


En 1985, à l’âge de cinq ans, elle entre au conservatoire de Tours, tout comme sa sœur et son frère. C’est dans la rue Auguste-Chevallier que Zaz va se faire connaître et remarquer, au cabaret Chez Nello. Elle étudie au conservatoire jusqu’à l’âge de onze ans, apprenant surtout le solfège, le violon, le piano, la guitare et le chant choral.

En 1994, à la suite du divorce de leurs parents, les trois enfants suivent leur mère à Libourne, près de Bordeaux. En 1995, l’adolescente prend des cours de chant. Pendant un an, elle suit aussi des cours de kung-fu avec un entraîneur professionnel.

En 2000, elle obtient une bourse d’étude du conseil régional d’Aquitaine, ce qui lui permet d’intégrer une école de musiques actuelles : le CIAM de Bordeaux (Centre d’information et d’activités musicales). Parmi ses influences musicales, elle cite Les Quatre Saisons de Vivaldi, les chanteuses de jazz comme Ella Fitzgerald, la chanson française, Enrico Macias, Bobby McFerrin, Richard Bona, ainsi que les rythmes afro, latino-américain et cubain.

Carrière
2001-2007
Zaz débute comme chanteuse dans le groupe de blues Fifty Fingers. Elle participe aux formations musicales à Angoulême, notamment au sein d’un quintet de jazz. Elle devient l’une des quatre chanteuses d’Izar Adatz, un orchestre de variétés basque de seize personnes, à Tarnos, avec lequel elle fait des tournées pendant deux ans, surtout en Midi-Pyrénées et dans le Pays basque.

Durant cette année 2002, elle intègre un groupe de rock blues bordelais, Red Eyes, avec qui elle écume les cafés-concerts régionaux, ainsi que quelques dates en pays Breton. En parallèle, elle rejoint Don Diego, un groupe qui mélange la musique française et espagnole avec des influences afro, arabo-andalouse ou latino, et qui fait les premières parties de Yuri Buenaventura et Bernard Lavilliers. Elle participe dans le cadre du groupe au festival Musiques Métisses d’Angoulême.

En 2006, elle va à Paris et décroche un travail dans un cabaret en tant que chanteuse. Le rythme y est soutenu, à raison de 5 heures de chant par jour et ce, sans micro. Elle y restera pendant un an et demi.

2007-2012 : Je veux (2010)
En 2007, Zaz répond à une annonce sur Internet du producteur et auteur-compositeur Kerredine Soltani, qui recherche une nouvelle artiste avec une voix « rauque un peu cassée ». Il lui écrit Je veux et lui trouve une société de production et un éditeur. En parallèle, elle rejoint le groupe de rap 4P : ils produisent ensemble le clip L’Aveyron en novembre 2007 et Rugby Amateur en septembre 20087. En avril 2008, elle chante un rap avec Miliaouech, dans un CAT de Bordeaux dans lequel sont organisés des ateliers d’écriture, de chant et un grand concert mélangeant plusieurs styles. En août, elle participe au concours « Le Tremplin Génération » et rejoint le groupe Sweet Air avec qui elle enregistre un album live qui restera confidentiel (Sweet Air et Zaz à l’international). En décembre, elle chante en Russie à la suite d’une proposition du directeur de l’Alliance française de Vladivostok, Cédric Gras, qui l’a entendue chanter dans un piano-bar : accompagnée par le pianiste Julien Lifszyc, elle y donne 13 concerts en deux semaines.

En janvier 2009, Zaz remporte la finale de la troisième édition du concours « Le Tremplin Génération » France Bleu/Réservoir qui se tient à Paris, à l’Olympia, qui lui permet d’enregistrer son premier album », ainsi qu’un chèque de 5 000 euros pour la promotion de celui-ci. La chanteuse attendra encore 14 mois avant la sortie de son premier album. En avril, elle est de nouveau en tournée en Russie, cette fois de Vladivostok à travers la Sibérie jusqu’à Nijni Novgorod, interprétant des chansons d’Édith Piaf, Jacques Brel, Charles Aznavour, Serge Gainsbourg, Joe Dassin et Patricia Kaas, ainsi que celles de son futur album : Je veux, Les passants, Mon amant de Saint-Jean, Prends garde à ta langue. Elle fait ensuite une tournée en Égypte, où elle accompagne une danseuse puis, pendant un mois, fait de la musique avec un groupe latino à Casablanca. Fin juin, elle passe une semaine de résidence au Sentier des Halles dans le but de travailler la scène. Le chanteur Raphael lui propose de lui écrire des chansons. Le même été, Zaz participe au « Fuji Rock Festival » au Japon, puis continue à chanter dans les rues de Montmartre. En mai 2010, Télérama la présente comme la révélation de l’été.

Zaz en avril 2011 avant son tour de chant au cirque royal de Bruxelles.
Le 10 mai 2010, Zaz sort enfin son premier album, dont elle signe la moitié des titres. Figurent également la chanson de jazz manouche Je veux, ainsi que trois titres de Raphael (Éblouie par la nuit, Port coton et La fée). Le premier single est Je veux, dont le texte vilipende la société de consommation ; celui-ci est choisi comme tube de l’été par TF1 qui en diffuse le clip pendant l’été 2010.

Zaz part alors en tournée dans toute la France, et chante également aux Francofolies de Montréal (Canada), à Monthey (Suisse), Bruxelles, Berlin, Milan. En automne, elle est à la tête des hit-parades en Belgique, en Suisse et en Autriche. Toutefois, elle préfère se produire dans des petites salles, ce que confirmera son manager Matthieu Baligand : « Malgré la demande, il nous paraît préférable de la faire tourner d’abord dans une cinquantaine de petits lieux qui la crédibiliseront. Zaz est une artiste populaire, intuitive, qui connaît la musique, sait chanter, mais monter un spectacle de qualité, c’est encore autre chose, alors on ne veut pas brûler les étapes ».

Elle se voit décerner le prix « Chanson Révélation » par l’Académie Charles-Cros, la Victoire de la musique de la Chanson de l’année, ainsi que l’European Border Breakers Awards (un prix récompensant les nouveaux artistes qui connaissent le succès dans d’autres pays que le leur). En janvier 2011, Je veux est élue « Chanson de l’année 2010 préférée des Français », tandis que Zaz est élue « Artiste de l’année de la Nouvelle Scène » par les internautes du site Paris Match. Elle rejoint alors la troupe des Enfoirés sauf en 2017 et 2019 .

L’album connaît également un grand succès en France : no 1 des ventes, il s’écoule à plus d’un million d’exemplaires et est rapidement certifié disque de diamant. La popularité de la chanteuse dépasse alors les frontières françaises : elle est nommée pour le Echo allemand dans la catégorie « Révélation internationale », remporte le Félix de l’Artiste francophone s’étant la plus illustrée au Québec, et son album s’écoule à plus de 845 000 exemplaires à l’étranger.

Zaz en concert en juin 2011.
En novembre 2011, elle interprète en duo La radio qui chante sur l’album Saison d’Yves Jamait. La même année, elle compose et interprète la chanson Cœur-volant, sur une musique de Howard Shore dans le film Hugo Cabret de Martin Scorsese (ce dernier trouvant que le timbre de voix de Zaz se mêle bien au Paris des années 1930). En octobre 2012, elle gravit le Mont-Blanc en compagnie de ses musiciens pour chanter Je veux et deux autres titres à 4 810 m d’altitude.

2012-2013 : Recto verso (2013)
En mai 2013, Zaz sort son deuxième album, Recto Verso, porté par les titres On ira (composé par Kerredine Soltani), Si (composé par Jean-Jacques Goldman), Gamine et Comme ci, comme ça. L’album s’écoule à plus de 500 000 exemplaires en France, offrant ainsi à la chanteuse un second disque de diamant, tandis que les ventes à l’export dépassent les 300 000 copies. En novembre 2013, elle reçoit le Grand Prix du répertoire Sacem à l’export. Elle commence alors une tournée internationale, passant notamment par New York, la Russie, le Japon, la Turquie et plusieurs pays d’Europe (République tchèque, Allemagne, Royaume-Uni, Grèce, Serbie, Roumanie…).

La même année, son titre Éblouie par la nuit est utilisé dans la bande son du film Dead Man Down. Elle prête aussi sa voix pour un film, Belle et Sébastien, en y interprétant 2 titres : Belle et L’oiseau.

2014-2016 : Paris (2014)

Zaz lors de sa tournée Paris à la Brest Arena en 2016.
Le 10 novembre 2014, sort un album de reprises, Paris, dont le thème commun est la joie de vivre dans la capitale française. À cette occasion, la chanteuse se livre à des duos avec Nikki Yanofsky (sur J’aime Paris), Thomas Dutronc (sur La Romance de Paris de Charles Trenet) et Charles Aznavour (sur sa propre chanson J’aime Paris au mois de mai). L’album est certifié triple disque de platine en France et s’écoule à 600 000 exemplaires dans le monde (dont la moitié à l’export). En 2015, elle organise une mini-tournée de 8 concerts en Amérique latine.

En 2016, elle participe au Festival Cultural Zacatecas (es) au Mexique. L’année suivante, elle organise le Crussol festival sur le site historique du Château de Crussol, qui se déroule les 8 et 9 juillet 201735, et organisera également l’édition 2018.

2018 : Effet miroir
En septembre 2018, Zaz dévoile Qué vendrá, premier extrait de l’album Effet miroir, qui paraît le 16 novembre.