Gilbert Montagné est un chanteur-auteur compositeur interprète français, né le 28 décembre 1951 à Paris, dans le 20e arrondissement.


Biographie
Gilbert Montagné est le quatrième enfant d’une famille modeste. Né prématurément dans l’appartement familial rue des Pyrénées, après six mois de grossesse (il pesait 950 grammes), il est mis en couveuse. Un air trop riche en oxygène dans l’appareil lui cause alors une rétinopathie ; il n’est donc pas considéré comme aveugle de naissance.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, son père signale à la police de Pontarlier la perte des papiers d’identité de Jeanne Pobel, son ex-femme, afin de les donner à sa nouvelle compagne Jeanne Kalfon, la mère juive de Gilbert qui prend cette nouvelle identité pour échapper aux rafles allemandes. À la fin des années 1990, Gilbert fera la connaissance de cette femme qui a sauvé sa mère sans le savoir et en tirera un livre.

Très tôt, il découvre la musique dans un établissement spécialisé de Saint-Mandé où, de cinq à dix ans, il reçoit un enseignement classique et rigoureux. Cependant, c’est en autodidacte et sur son piano qu’il développe un goût véritable pour les variétés, le jazz et le rock. Il séjourne les six années suivantes à l’Institut national des jeunes aveugles (boulevard des Invalides), période au cours de laquelle il acquiert un orgue. Soucieux de s’intégrer dans le monde des voyants, il s’inscrit en seconde au lycée Voltaire puis se produit dans des pianos-bars.

À la découverte de l’Amérique
En été 1968, à seize ans, il décide de passer quelques auditions et enregistre un premier 45 tours Le Phénomène, composé par André Georget sur un texte de Gil Thibault et Quand on ferme les yeux, sous le nom de Lor Thomas ; les paroles de cette chanson sont signées Pierre Delanoë. Le disque, sorti chez Philips, ne rencontre pas le succès. Gilbert Montagné décide alors de rejoindre sa sœur, professeur de français à Miami, s’inscrit à l’université et y poursuit des études musicales classiques. À ses moments libres, il joue du jazz et de la musique soul, et se produit tout l’hiver dans les clubs de Miami ou de New York. Il se marie avec Maureen Byrne (dont il divorcera en 1993), avec qui il revient en France et dont il a deux enfants. Depuis 1999, il est marié à Nikole.

En 1971, un coup de téléphone de Salvatore Adamo le persuade de rentrer en Europe. Au mois de mai, il se retrouve à Londres avec les choristes de Joe Cocker et d’Elvis Presley, pour enregistrer Hide Away (signé André Georget) et The Fool. Cette dernière se classe no 1 en France, et connaît également le succès en Belgique, en Espagne et en Italie. Il fait ses premiers pas à l’Olympia, sur invitation de Julien Clerc et tourne un court-métrage retraçant sa vie. Âgé de vingt ans, il sort un deuxième album (1973), puis un troisième (1976), mais perd pied et fuit vers l’Amérique, le Canada et ses clubs de jazz, où il retrouve un refuge musical dans l’anonymat.

Le retour – Le 18 octobre 1979, Johnny Hallyday lui propose de l’accompagner au piano, à l’occasion de son spectacle au Pavillon de Paris, porte de Pantin. Il joue avec Hallyday durant la séquence rock ‘n’ roll qui, pendant une vingtaine de minutes pour quatre morceaux, clôture le show. Après cette participation, Gilbert Montagné est de retour sur le devant de la scène. Reconnaissant, il consacrera, en 1981, une chanson à Hallyday, Johnny.

Puis il signe son grand retour en solo auprès du public en enregistrant, en 1980, la chanson Believe in me, toujours avec son complice, André Georget. Si le succès n’est pas immense, il marque son retour dans le milieu musical français. De 1980 à 1984, André Georget fait systématiquement appel à lui pour exécuter les claviers de ses enregistrements publicitaires. C’est ainsi que le fameux jingle pour la marque Ricoré, signé André Georget (« Le soleil vient de se lever… ») est agrémenté de quelques riffs au synthétiseur par Gilbert. En 1984, l’album Liberté, truffé de tubes signés de Didier Barbelivien, comme On va s’aimer ou Les Sunlights des tropiques, devient disque de platine. Avec deux tournées à l’Olympia, en 1985 et le 11 mai 1986, l’heure de la consécration artistique de Gilbert Montagné a sonné.

Il enchaîne les tournées et les albums (Quelques notes de musique, Je veux tout, Plus fort la vie, Perdu dans New York, Le cœur en sursis), avant de partir s’établir en 1990, avec sa famille, au Canada.

Le 5 décembre 2006, après neuf ans de bataille judiciaire (deux pourvois en cassation), Gilbert Montagné gagne son procès contre la chaîne de restauration Flunch, accusée d’avoir plagié, dans sa publicité, le refrain de son célèbre tube On va s’aimer en On va fluncher, en vertu du principe d’ordre public de l’inaliénabilité du droit au respect de l’œuvre.

En 2010, il participe à l’émission N’oubliez pas les paroles Spécial Halloween de Nagui, pour son association liée aux aveugles, et interprète une prestation magistrale de L’hymne à l’amour. Finalement, il décroche, pour la deuxième fois dans l’histoire du jeu, la cagnotte de 100 000 €, avec la chanson Les Champs-Élysées de Joe Dassin.

En janvier 2018, il joue pour une soirée au sein du groupe Kool and the Gang, à l’occasion d’une émission de variétés présentant des artistes français des années 1980.

Engagements
Tout au long de sa carrière, il mène un combat incessant en faveur d’une meilleure prise en compte des aveugles par la société, par exemple à travers le projet, à l’échelle européenne, d’étiquetage en braille des produits de consommation.

Il apporte son soutien, lors de l’élection présidentielle de 2007, à Nicolas Sarkozy. Le 2 août 2007, il est chargé par Xavier Bertrand, ministre du travail, des relations sociales et de la solidarité, d’une mission sur l’intégration des aveugles et des malvoyants. Il est nommé secrétaire national chargé des handicaps au sein de l’UMP en mars 2009, mais démissionne le 1er février 2011.

En 2009, il affiche son opposition à la loi Hadopi, qui vise à pénaliser les internautes et à contrôler leurs téléchargements. D’après lui, l’industrie du disque a mis trop de temps à comprendre l’importance du partage et du téléchargement sur Internet. Il préconise ainsi l’ajout d’une faible taxe sur l’achat des ordinateurs, et considère que « les majors n’existeront plus dans quelque temps » et que chaque artiste pourra commercialiser ses œuvres directement sur l’Internet.

En 1995, il participe à l’émission Fort Boyard. Il est la seule personnalité aveugle à avoir participé aux épreuves de ce jeu télévisé. En 2009, il participe à l’émission Rendez-vous en terre inconnue, au Zanskar.

Le 14 décembre 2009 sort, uniquement en téléchargement légal, son nouvel album, intitulé Acoustique. Le chanteur reprend ses 15 plus grands succès en piano-voix. Trois jours après sa sortie, l’album se retrouve en 9e position sur la plateforme MusicMe.

En 2009, Gilbert Montagné a également participé au lip dub des Jeunes Populaires de l’UMP, où il conduit une voiture.

Lors des élections régionales de 2010, il se présente sous l’étiquette UMP Majorité présidentielle, dans le département de l’Allier.

Le 14 août 2014, Gilbert Montagné annonce au cours d’un concert à Tel-Aviv, qu’il fait son Alya en Israël.

Décoration
Le 2 juin 2006, Gilbert Montagné est fait chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur par le président de la République Jacques Chirac.

Le 28 septembre 2011, Gilbert Montagné est élevé par le président de la République Nicolas Sarkozy au grade d’officier de l’ordre national du Mérite en même temps que plusieurs autres personnalités.

Autre distinction
Il est également intronisé par la Confrérie des chevaliers du Tastevin et est même passé en 2015 Grand officier de cette confrérie.

Bibliographie
Tu vois ce que je veux dire, Paris, Michel Lafon, 1987
Les yeux du cœur, Paris, Ramsay, 1997
J’ai toujours su que c’était toi, Paris, Éditions Calmann-Lévy, 2011, 200 p.
Au jardin de ma vie, Paris, Flammarion, 2018

Discographie – Albums studio
1971 : The Fool
1973 : De la musique
1976 : Y faut qu’ça swing
1981 : Ta vie
1984 : Liberté
1985 : Quelques notes de musique
1987 : Vivre en couleurs
1989 : Entre douceur et violence
1991 : Accord magique
1993 : Rien qu’une amitié
1996 : Comme une étoile
1998 : Mélange de couleurs
2002 : Rien sans ton amour
2006 : Get Ready
2016 : Gilbert chante Bécaud
2018 : La Niña

Albums live
1985 : À l’Olympia – Live (2 x 33 T ou 1 CD diminué de 5 titres)
1998 : On va s’aimer à L’Olympia 98 (2 cd)
2012 : En live à la salle Gaveau (2 cd + dvd)

Principales compilations
1992 : Fou de musique (Ses 16 meilleurs succès)
1997 : Les Plus belles chansons (2 cd, 32 titres)
2003 : Best of (18 titres)
2007 : Gold (2 cd, 36 titres)
2012 : Master série (17 titres)
Principaux singles et maxi 45 T
1969 : Quand on ferme les yeux / Le phénomène
1970 : The Morning Comes / Going To Soul
1971 : The Fool / Hide Away
1972 : Aime-moi / Song For Every Time
1972 : Baby I feel so fine / My Lord
1972 : Sometimes / Reflexion
1973 : Dans mon piano il y a des oiseaux / Elle chantait ma vie en musique
1973 : Au clair de lune / Take me
1974 : Où est la fille / Ronnie
1980 : Believe in Me / On the Road
1981 : Besoin de vous (I got to go home) / Oublie-moi
1982 : On s’en fout, nous on s’aime (B.O.F.) / ‘’Motor car drive’’ (instr.)
1983 : On va s’aimer (v. longue) / ‘’Musicienne’’
1984 : Fous de musique / Just For Tonight
1984 : Les Sunlights des tropiques (remix) / Les Sunlights des tropiques (instr.)
1984 : J’ai le blues de toi / Si je l’aime
1985 : Au soleil (Robinson Crusoë) / Un monde entre nous
1987 : Je veux tout / Sans elle
1987 : « Laissez les enfants rêver / Feeling populaire »
1989 : Perdu dans New York / Perdu dans New York (instr.)
1990 : Plus fort la vie / Open your heart (and take a chance)
1991 : Le Cœur en sursis (v. longue et 2 autres remix)
1996 : Ma chérie (club mix et 2 autres remix)
1997 : On va s’aimer (4 remix)
1998 : Elle vit la salsa (3 remix)
2001 : Un vrai Noël / Un vrai Noël (avec chœurs)
2002 : Entendre ton sourire (3 remix)
2012 : Oh! My Lord